De tous temps, des jeux cruels ont rassasié le besoin de sang de la population. L’espèce humaine a besoin de cette violence pour être heureuse. Le tout est d’en être conscient.
La création des divertissements vipérins (Vip) permet aujourd’hui de contrôler ce besoin morbide et rend le monde meilleur. Une criminalité presque inexistante, un monde où il fait bon vivre.
Tout va bien tant qu’on n’est pas tiré au sort...

L'art de survivre

16,00 €Prix
  • 14.5cm x 21cm

    380 pages